Aujourd’hui la BOCI vous propose un premier article abordant le replay organisé par La Team France Export, le Comité Stratégique de filière « Mode & Luxe » et leurs partenaires qui s’associent pour organiser le Relance Export Tour destiné à la filière mode & luxe.

 

Lors de cet événement, plusieurs sujets ont été abordés, en voici la liste : 

  • Présenter le plan de relance export aux entreprises de la filière ainsi que ses enjeux.
  • Décrypter la nouvelle donne des marchés prioritaires ainsi que les opportunités d’affaires notamment grâce à des acteurs étrangers et aux experts sectoriels de Business France qui partageront leurs observations, recommandations, analyses et datas relatives à la construction de ce nouveau monde de l’Art de Vivre post Covid-19. 
  • Faire témoigner des entreprises aguerries à l’export pour un retour d’expérience

Pour visionner dès maintenant le replay du webinaire : cliquez ici 

Dans le cadre de ce replay, la BOCI a souhaité solliciter pour cette première partie une de ses partenaires, Claire Henimann, Directrice du développement international de Francéclat. 

Claire a participé à l’organisation du Relance Export Tour Mode & Luxe, c’était donc l’occasion pour nous d’aller à sa rencontre et de la questionner à propos de ce beau projet. 

 

Rencontre avec Claire Henimann !

  • Qu’avez-vous pensé de ce Webinaire ? 

“Ce webinaire a été mis au point avec Business France et le Comité stratégique de filière Mode et Luxe dont Francéclat fait partie. Il avait pour but de présenter le plan de relance export et ses mesures très concrètes mais également de décrypter les principaux marchés export pour nos filières, de faire le point sur les nouvelles tendances de consommation, les circuits de distribution, de donner des clés pour projeter son entreprise à l’export malgré la pandémie et les restrictions de circulation qui en découlent. Je pense donc que c’était plutôt réussi sur ces différents aspects ! L’introduction par le Ministre Franck Riester, Christophe Lecourtier (DG de Business France), Pedro Novo (Directeur Export de BPI) et Guillaume de Seynes (Président du Comité Stratégique de filière Mode et Luxe) était très dynamique et démontrait bien que les entreprises ne sont pas seules face au défi de l’export : Business France et BPI sont à leur côté, mais aussi les filières : CPDE (Comités Professionnels de Développement Economiques comme Francéclat) et chambres syndicales. Les différentes tables rondes qui ont suivi ont permis de donner des exemples très concrets de la réalité de l’international aujourd’hui.”

 

 

  •  Qu’avez-vous retenu de ce webinaire ? 

“Si je devais retenir 3 choses du Relance Export Tour Mode & Luxe, c’est premièrement qu’il est indispensable de poursuivre ses efforts à l’export ! Nous savons que c’est difficile étant donné le contexte international mais il faut continuer à fidéliser ses clients, à prospecter. De nouveaux outils se sont démocratisés : la visioconférence et les plateformes digitales entre autres. Nous pouvons également compter sur des relais locaux, Business France, les CCI françaises à l’étranger ou des opérateurs privés : il faut réinventer sa stratégie pour rester présent.

Deuxièmement, comme l’ont rappelé Pedro Novo et Bassam Akakir (CEO de Korloff), toute démarche export doit être pensée et anticipée car elle implique toute l’entreprise. Il est donc nécessaire de bien se préparer, cibler ses marchés, construire sa stratégie et son business plan.

Enfin, dans nos secteurs d’activité , la communication (digitale) est primordiale et doit faire partie intégrante de la démarche export. Il est donc essentiel de bien s’entourer dans ce domaine et d’y consacrer le budget nécessaire.”

 

  • Comment Francéclat peut se greffer dans ce plan ? 

“Nous travaillons étroitement avec Business France avec qui nous signons chaque année une convention de partenariat. Nous construisons nos programmes dans un esprit de complémentarité et relayons régulièrement les événements mis au point par Business France susceptibles d’intéresser nos exportateurs. Les subventions sous forme de Chèques Relance Export et les subventions de Francéclat ne pouvant se cumuler, nous orientons les entreprises pour qu’elles puissent choisir la subvention la plus avantageuse.”

 

  • Quelles sont les prochaines actions de Francéclat pour l’aide à la relance Export? 

 “Pour accompagner les fabricants de bijouterie à l’export, Francéclat agit sur 3 niveaux :

  • L’information : Francéclat commande régulièrement des études de marché sur des marchés cibles :  Etats-Unis l’année dernière, Chine, Suisse et Belgique cette année. Nous mettons également en route des veilles mensuelles transversales (pour tous les secteurs couverts par Francéclat, y compris horlogerie et arts de la table) sur l’Allemagne et la Grande Bretagne, les premières ont été envoyées en mai dernier.
  • La formation : en septembre 2020, Francéclat a lancé la première promotion de son Club Export, un groupe de 20 entreprises qui se forment et partagent leur expérience à l’occasion d’ateliers mensuels. Parmi ces entreprises, 6 ont choisi de se faire accompagner individuellement pour travailler leur Business Plan Export avec un coach. Les retours de ce premier groupe sont très positifs et nous avons ouvert les inscriptions pour une nouvelle promotion.
  • La prospection : Francéclat aide financièrement ses ressortissants exportateurs à être présents sur des salons ou plateformes en ligne (Jewelers Source aux Etats-Unis), à faire réaliser des tests sur offre ou missions de prospection grâce à son partenariat avec Business France. Nous souhaitons également organiser des rencontres d’affaires couvrant les 3 filières de Francéclat en 2022, en Allemagne, afin d’offrir la possibilité à nos ressortissants de revoir leurs clients et prospects dans un cadre chaleureux.

Par ailleurs, le webinaire que nous avions organisé pour présenter les plateformes MOM, Nextrade et Ankorstore est toujours disponible en replay sur https://franceclat.hubee.tv/, les codes d’accès sont à demander auprès d’Isabelle Bouilloux, directrice digitale de Francéclat : i.bouilloux@franceclat.fr”

Francéclat lance son club export, cliquez-ici pour avoir plus d’informations !

Nous remercions Claire d’avoir accepté de répondre à nos questions ! Nous espérons que cette première partie vous aura plus et vous donnons rendez-vous dans la seconde partie où nous rencontrerons Sébastien Vicente, Chef de service de la filière Art de Vivre chez Business France !