Nous nous retrouvons aujourd’hui dans la seconde partie dédiée au webinaire pour le Relance Export Tour Mode & Luxe ayant eu lieu le Jeudi 18 Mars 2021. Dans la première partie Claire Henimann nous exposait les actions de Francéclat dans le cadre de ce projet. Si vous n’avez pas encore découvert le partie 1, cliquez ici. 

Aujour’hui, c’est Sébastien Vicente, Chef de Service de la filière Art de Vivre qui a accepté de répondre à nos questions, encore merci à lui ! 

Et quand est-il du côté de Business France ?

 

Sébastien Vicente, nous répond !

  • Qu’avez-vous pensé, retenu de ce webinaire ? 

“Le jeudi 18 mars, La Team France Export, le Comité Stratégique de filière « Mode & Luxe » et leurs partenaires se sont associés pour organiser le Relance Export Tour destiné à la filière mode & luxe pour apporter leurs visions de l’évolution des marchés à l’international et les outils pour y accéder.

Mission accomplie pour ce grand événement de rentrée dont les objectifs étaient de :

  • Présenter le plan de relance export et ses dispositifs aux entreprises de la filière ainsi que ses enjeux. 
  • Décrypter la nouvelle donne des marchés prioritaires ainsi que les opportunités d’affaires notamment grâce à des acteurs étrangers et aux experts sectoriels de Business France qui partageront leurs observations, recommandations, analyses et datas relatives à la construction de ce nouveau monde de l’Art de Vivre post Covid-19. 
  • Faire témoigner des entreprises aguerries à l’export pour un retour d’expérience.  
  • Favoriser les rencontres entre entreprises françaises et bureaux Business France à l’étranger.

Cet événement a rassemblé plus de 20 intervenants pour l’occasion, pour présenter les opportunités et/ou contraintes pour maintenir son activité internationale, en lien avec les problématiques prioritaires de la filière française à l’export.

Le Relance Export Tour Mode & Luxe a également donné la parole à des entreprises françaises issues de la mode, du luxe et de l’habillement pour encourager d’autres PME et ETI à se lancer dans l’aventure malgré la crise. Des experts du secteur ont pu décrypter les grands axes que sont les nouveaux modes de consommation à l’international, l’évolution de la distribution ou encore la communication auprès de sa cible.

  • Le plan de relance pour l’export est très complet, quels sont les 3 points clés à retenir pour la filière bijouterie ? 

Le premier point concerne l’information marché, un réel levier de décision pour les exportateurs. Il s’agit ici d’informer aux mieux les entreprises de la filière sur les nouvelles opportunités d’affaires et les nouvelles tendances de consommation post-Covid à travers le monde.

Le second point se concentre davantage sur les programmes collectifs Export de reprise aux entreprises de la filière Art de Vivre en Europe et au grand export. Dans cette dynamique Business France propose 8 nouvelles mesures pour enrichir le contenu des missions et leur format. Les entreprises françaises pourront ainsi poursuivre leur développement à l’international dans des conditions adaptées au marché local et à la situation actuelle.

Le troisième point s’adresse davantage à la présence de proximité des entreprises sur les marchés, avec la mise en place d’outils stratégiques pour un développement local : le V.I.E filière Art de Vivre, dédié à la zone Asie du Sud-Est, un marché porteur à développer pour les secteurs de l’Art de Vivre « à la française ». En effet la communication est un point essentiel en Asie du Sud-Est pour faire la promotion du savoir-faire français. Une autre mesure se porte sur l’évolution de la formule V.I.E, qui pourra dorénavant être mutualisé et effectuer une mission de développement export pour le compte de plusieurs entreprises, ce qui permettra de baisser les coûts.

En dernier point, Le savoir-faire et l’identité forte du design français font de la France et de sa capitale le numéro 1 incontesté du secteur. Par son héritage culturel, sa richesse et sa diversité, la France rayonne à travers le monde pour son Art de Vivre. C’est donc ce narratif que nous devons amplifier à travers le monde. Il sera aussi important de poursuivre les efforts qui ont été déployés depuis plusieurs années sur le « Made in France » et l’écoresponsabilité et l’éthique des produits français.”

  • Quels sont les salons que vous recommanderiez pour la filière bijouterie ? 

“Voici les salons à l’étranger que nous conseillons pour la filière :

  • COTERIE : Le salon international du prêt-à-porter féminin. Prochaine édition du 19 au 21 septembre 2021, à New York.
  • D&A NY: Le salon international designers and agents. Prochaine édition du 18 au 20 septembre 2021, à New York.
  • Project Tokyo : Le salon international de la mode masculine / féminine et de ses accessoires. Prochaine édition du 08 au 09 septembre 2021.
  • MAGIC : Le grand salon américain de l’approvisionnement de l’habillement, de la chaussure et des accessoires de mode pour Femmes, Hommes et Enfants. Prochaine édition du 09 au 11 août 2021, à Las Vegas.
  • HONG KONG JEWELLERY & GEM FAIR: Le salon des gemmes et de la joaillerie. Prochaine édition physique du 24 au 27 juin 2021, et prochaine édition virtuelle à partir du 17 juin 2021.
  • Pure London : Le salon aux neufs secteurs du prêt-à-porter féminin. Prochaine édition du 07 au 09 septembre 2021.
  • Pourriez-vous nous partager votre retour d’expérience sur les plateformes digitales telles que French Fashion Corner ? 

Les opérations digitales se sont révélées comme étant de réelles solutions pour les entreprises sur la période 2020/2021. En effet, dans ce cadre de crise sanitaire, la création de plateforme digitale a permis de répondre à la demande urgente des entreprises, tout en permettant de maintenir le lien avec l’export. Ces solutions digitales ont été de véritables opportunités pour les entreprises, pendant cette période difficile. Cette participation aux salons virtuels et e-vitrine ont aussi permis aux PME d’adapter leurs outils marketing et finalement d’avancer dans leur stratégie et démarche de développement.

Les retours des opérations digitales de 2020/2021 sont plutôt positifs, et plus particulièrement pour des marchés comme l’Amérique du Nord, le Royaume-Uni et l’Asie du Sud-Est.

Si l’on prend l’exemple du French Fashion Corner USA/Canada en 2020, on compte 55 marques participantes, 110 leads effectués et 5300 visites de la plateforme, ce qui montre l’engouement pour ces nouveaux supports.”

Merci Sébastien pour ces riches informations. Pour tout complément d’information, nous vous invitons à prendre contact avec Sébastien VICENTE – Chef de Service – Art de Vivre à l’adresse mail suivante : sebastien.vicente@businessfrance.fr

 

Nous remercions grandement Claire et Sébastien de nous avoir accordé du temps pour répondre à nos questions afin de vous proposer un article aussi intéressant et riche que ne l’est ce projet ! 

 

Cliquez ici pour découvrir la plaquette de présentation du Plan Relance Export de la filière Art de Vivre